Le magnétisme

Le magnétisme est un moyen de soigner les êtres humains grâce à l'imposition des mains sur le corps de la personne malade (s'applique aussi avec beaucoup de succès sur les animaux !).

Certains parlent d'un don, d'autres non ! "Don de dieu", "don de la nature", "magnétisme de la personne" ? Dans tous les cas, le résultat est bien réel et on ne peut que constater ses effets bienfaisants.

L'imposition des mains, ou plus exactement le "contact" n'est pas indispensable, c'est à dire que les mains peuvent être éloignées de la personne (à une distance variable suivant les cas) mais bien souvent, beaucoup de magnétiseurs établissent un contact.

Cela consiste donc ensuite en la transmission d'un fluide, d'une force, d'une énergie pour guérir la personne ou tout du moins le soulager. Le résultat dépend de l'ouverture du patient, de sa capacité  à utiliser pleinement l'aide qui lui est transmise. Sans parler bien entendu du sérieux du magnétiseur, de sa sincérité et de son amour pour les gens qu'il soigne.

On peut faire du magnétisme à distance. Si la personne est dans l'impossibilité de se déplacer, si elle habite très loin du magnétiseur, l'utilisation du magnétisme à distance à déjà bien souvent fait ses preuves.

En France, le magnétiseur peut exercer officiellement ; déclaré au Registre du Commerce, il est en général rattaché aux praticiens des médecines non conventionnelles.

La bio-énergie :

L’analyse bioénergétique est une méthode qui implique le corps autant que le psychisme. Elle vise à rétablir la circulation énergétique bloquée par des conflits infantiles non résolus. Derrière le mal-être et l’angoisse se dissimulent des terreurs de bébé ou d’enfant que l’adulte d’aujourd’hui ne peut encore ni appréhender, ni comprendre, ni intégrer, et auxquelles il demeure lié… Ce passé non résolu ne cesse d’endommager le présent. On peut alors dénouer des blessures Trans générationnelles, blessures de l’âme, blessures karmiques…

Déroulement d’une séance.

Des mécanismes physiques et psychologiques défensifs entretenus depuis vingt ans ne disparaissent pas en une seule séance. C’est pourquoi l’analyse bioénergétique débute par un contrat entre le thérapeute et le patient Chaque séance se déroule en trois temps.

D’abord, on procède au bilan énergétique. Le patient parle de ses sensations, de ses émotions, de ses conflits intérieurs.

Il s’agit donc, dans un deuxième temps, de décrypter le conflit actuel : à quelle période de la vie (enfance ou adolescence) s’est-il constitué ? A quel proche parent est-il lié (mère, cousin...) ? Comment peut-il être mis en scène dans la relation avec le thérapeute ? On cherche à saisir comment le conflit s’est transformé en un « morceau d’histoire solidifiée » et non assimilée, dans le corps, le cœur et la tête.

Le troisième temps de la séance est consacré à explorer et à dénouer la tension accumulée. L’énergétisation du corps par la respiration, par le relâchement des raideurs musculaires et des postures figées, et par l’expression des émotions refoulées.

A la fin de la séance, le patient verbalise ce qu’il a vécu, afin d’intégrer les changements qu’il vient d’opérer et d’en disposer dans sa vie quotidienne. Il sera utile d’en reparler au cours des séances suivantes, de relâcher les tensions qui reviennent, de consolider les changements, et de confirmer la personne dans ses nouvelles capacités...